Ce paragraphe vous est destiné , vous les consommateurs, afin de vous sensibiliser quelque peu sur votre façon de consommer et aux  conséquences sur l’Agriculture Suisse .

Nombreuses exploitations agricoles mettent la clé sous la porte chaque année, les causes sont multiples (produire toujours moins chère mais avec des couts de production qui ne baissent pas autant que les prix de vente..., toujours plus de restrictions ,obligations et contraintes .

 

En 15 ans, les prix versés aux producteurs ont baissé de 28% , alors que les prix  aux consommateurs ont augmenté de 15%. La plus-value a été essentiellement captée par la grande distribution.

 

 

Une agriculture trop chère ?

 

L’agriculture suisse n’est pas responsable de «l’îlot de cherté».

3% des dépenses publiques en Suisse sont consacrées à l’agriculture. C’est bien peu quand on pense qu’elles sont censées améliorer les conditions pour une agriculture de qualité et de proximité, ménageant les ressources naturelles et le climat, tout en produisant 60% des calories nécessaires aux besoins de la population. Un type d’agriculture qui est aujourd’hui menacé par les importations, les achats alimentaire à l'étranger et le bétonnage de notre pays.

 

 

Agissez !

Soyez attentifs à la provenance de vos achats en grandes surface ou allez au marché et à la ferme acheter directement vos produits auprès des producteurs. Bien meilleurs, d'une provenances garantie sans équivoques et de bonne qualité.

Et n'oubliez pas que vous avez le pouvoir de décider de notre avenir par vos actes d'achat, si vous ne voulez pas que nos belles prairies et montagnes deviennent des deserts sans vie ou une masse de béton et de bitume..., consommer SUISSE!